BIENVENUE SUR ILEY'COM - LA MARKETPLACE 100% SOCIALE ET SOLIDAIRE!

Formation sur l’artisanat textile à Mahdia.

ILEY'COM et son association Tunisia Tomorrow s’engagent à la création de formation pour les jeunes entrepreneur.e.s dans le Sud Tunisien.

ILEY’COM et CORP, s’allient pour promouvoir l’emploi et la reconversion professionnelle de femmes dans les régions rurales tunisienne. Les deux entreprises sociales viennent en ce mois de novembre nous réchauffer quelque peu les cœurs en proposant deux formations sur l’artisanat destinées aux femmes dans le Sud du pays. L’une à Mahdia se focalisant sur la reconversion professionnelle de femmes dans le textile, l’autre à Tozeur accompagnant – nous l’espérons – la constitution de la première GDA (groupe de développement agricole) du gouvernorat organisé et constitué uniquement par des femmes !

Si quelque chose m’a frappé en Tunisie, c’est la volonté et la persévérance des Tunisiennes que j’ai eu la chance de rencontrer. Dans le Sud et l’Ouest, l’organisation sociale et culturelle apparait très traditionnelle, laissant peu d’opportunités d’épanouissement professionnel aux femmes de ces régions. Pourtant, un peu partout, ces dernières se lèvent le matin, très tôt, parfois avec un ou deux enfants sous le bras afin d’étudier, travailler. Elles se regroupent et luttent pour développer leur propre économie afin de soutenir leur famille ou bien de devenir indépendante.

ILEY’COM et CORP, au travers de ce projet, soutiennent et accompagnent ces femmes déterminées à transformer la Tunisie de demain.

ILEY’COM débusque les intervenant.e.s, organise la logistique et suit le déroulement du programme.

CORP finance les formations avec l’appui de la GIZ, sélectionne les candidates et les accompagne dans leur recherche d’emploi.

La formation en artisanat textile à Mahdia :

cf171ceb-da1c-443f-8d6c-d1a24fc4810a.2

Nour Jabeur de CORP entame les festivités en sélectionnant au cours d’un entretient collectif douze candidates sur la vingtaine proposées. Les femmes retenues sont toutes d’âge, de milieux et de formations très différentes : femmes au foyer, étudiante en sport, en architecture, en arts ou bien même encore en anglais. Mais elles réunissent toutes une condition primordiale à cette sélection : une motivation à toute épreuve ! Par la suite, Fadi Ben Messaoud leur concocte une formation en Soft Skills, nécessaire au développement de leur futur commerce.

Puis débute la formation technique organisée par ILEY’COM et gérée par la formatrice Nesrine Khalifa Mansour, créatrice de la marque Livarbi. Au programme pour ces vingt jours de formation, huit cours dispensés par trois formatrices différentes (Nesrine Khalifa Mansour, Amina Salah et Amelle Mamale) à l’Académie Ghassen, un centre de formation privé tenu par Madame Amelle dans le centre de Mahdia :

Broderie fait main

Création accessoire

Création artistique

Matière textile

Couture industrielle

Couture fait main

Patronage

Stylisme

Quelques profils de nos candidates :

1b554ed1-e88c-4b06-9167-07102f08065d

Soumaya Hmidi

Elle a 24 ans et vient de Sousse mais vit maintenant avec sa sœur à Mahdia. Elle a débuté cette année un Master en littérature anglophone et semble passionnée par l’Histoire. Pour Soumaya c’est la découverte.  Jusqu’à présent mise de côté, sa passion pour les objets fait mains peut enfin être exploitée. Sans jamais avoir expérimenté l’artisanat textile, elle veut, à 24 ans, apprendre à créer par soi-même. Soumaya est calme, méticuleuse et attentive, elle écoute madame Amelle avec soin. Si – contrairement aux autres filles – ces projets futurs semblent encore flous, sa détermination est implacable. Elle s’accorde cet espace comme un temps riche en apprentissage.

Mareim Grayaa

Elle à 32 ans et vit à Mahdia. Cette jeune femme a réalisé à Monastir une licence d’art appliqué en design à l’institut supérieur des métiers de la mode. Mais suite à l’obtention de son diplôme, cette dernière ne trouve aucun travail dans son milieu de prédilection. Elle enchaîne alors les petits boulots que le bureau d’emplois lui propose, sans grande passion. Il faut bien manger ! Informaticienne, formatrice auto-école, elle travaille même dans le domaine de l’architecture ou encore au jardin d’enfant. Cette situation se prolonge plus que prévu et onze ans plus tard, elle ne trouve finalement plus d’emplois. Mareim ne touche que 250 dinars tunisiens par mois, l’équivalent de 80 euros, la situation est critique. Le bureau d’emplois lui propose alors la formation en artisanat textile, Mareim saute sur l’occasion et espère s’appuyer de cette expérience pour créer par la suite son propre projet. Passionnée par la création de bonnets, de bijoux ou encore par les techniques de dessins, elle espère au travers cette formation apprendre davantage la couture et développer par la suite sa propre entreprise.

Ilhem Ben Saleh

Cette femme mériterait un article rien que pour elle. Ilhem est une Irakienne de, disons soixante ans, est une mine d’or d’histoires. Depuis toute petite, Ilhem baigne dans le milieu artistique avec sa famille dessinatrice. Au cours d’un long entretien nous avons pu évoquer son parcours migratoire suite à la guerre en Irak et les difficultés des Tunisiens à l’intégrer au sein de leur pays. Ilhem a un sourire qui fend les cœurs, derrière sa fausse timidité se cache une gentillesse et une sensibilité remarquablement précise. Elle a étudié le tourisme et le management des hôtels en Irak. En arrivant en Tunisie elle tente de monter une crèche, mais le projet s’écroule après sa première année d’existence. Comme Mareim, Ilhem se met à chercher du travail mais ne rencontre que des emplois précaires. Maman de trois enfants, pendant plus de trois ans elle travaillait en garderie et ne gagnait que seulement 200 dinars tunisiens. Mais c’est alors qu’elle rencontre un brodeur, lui rappelant sa passion pour les arts. L’artisan la forme au métier pendant trois ans, puis Ilhrem contrainte de déménager avec son mari et ses enfants pour Monastir entame alors un petit commerce de broderie fait main pour ces ami.e.s. Le bureau des emplois ayant eu vent de ses compétences lui propose cette formation, elle saisit l’occasion pour apprendre à manier les machines et allier la broderie fait main à la couture. Avec cette expérience, Ilhem espère obtenir les compétences nécessaires à la production de produits complets pour des particuliers.

Cérémonie de remise des diplômes

Photo de groupe pour rejoignez nous

À la suite des vingt jours de formations, les candidates ont pu recevoir leur diplôme certifié. L’événement s’est déroulé le lundi 29 novembre 2021 au Mahdia Palace. Les équipes d’ILEY’COM et de CORP étaient présentes pour l’occasion. Un moment émouvant pour les candidates et les formatrices : quelques témoignages de leurs expériences et beaucoup de remerciements.

Au détour d’une conversation, Soumaya me prend à part pour m’annoncer une jolie nouvelle. Elle veut maintenant créer sa marque ! Je lui avais posé la question lors de notre dernier entretien et visiblement, l’idée à pu mûrir. Soumaya va combiner sa passion de l’histoire et de la création pour confectionner des borderies mixant différentes époques et cultures. On espère donc la retrouver bientôt pour découvrir sa marque et ses créations !

C’est une satisfaction personnelle et collective que je souhaitais vous partager. C’est dans ces interstices de projets que l’on ressent vraiment l’intérêt de notre engagement. C’est dans ces profils déterminés que l’on confirme que la Tunisie de demain n’aura plus rien à envier à celle d’aujourd’hui. Je tenais donc à remercier ces femmes qui constituent un pilier essentiel à l’accompagnement de la Tunisie vers un commerce plus équitable, plus juste et responsable de l’environnement.

Collaborons ensemble pour la Tunisie de demain !

Un produit acheté = Une formation donnée à un entrepreneur social !

“Nous connectons des acheteurs et des vendeurs à travers le monde, valorisons les produits faits main éco-responsables et issus de l’ESS et créons des opportunités économiques pour tous.”

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Menu